jeudi 9 octobre 2008

cold war kids – loyalty to loyalty

--> Albums en écoute :
1. cold war kids – loyalty to loyalty
2. tv on the radio – dear science, (et oui encore!!)
3. santogold & diplo – top ranking : a diplo dub
4. lite - phantasia
5. the virgins – the virgins (oh pardon c'est une erreur et une grosse arnaque, a oublier donc)

deux ans que je vous dis que 'cold war kids' est un groupe à part, et ce n'est pas leur second album 'loyalty to loyalty' qui viendra démontrer le contraire.
Ces quatre américains savent tout faire, des rythmes de folk exclusivement acoustiques aux compositions rock irrévérencieuses. Un peu plus structuré, et tellement mieux déstructuré quand il le faut, ce nouvel album reste dans la lignée de son prédécesseur et pousse un peu plus loin la propre exploration de leur univers.
Il y en aura pour tout le monde, pour ceux qui adorent les tubes prêt à débouler sur les ondes fm avec 'something is not right with me'#4 et pour ceux qui préfèrent les titres emprunts d'originalité et de création personnelle comme 'golden gate jumpers'#6.
À propos de ce dernier, 'cold war kids' nous montre combien un titre basique peut émouvoir et à l'instar du titre d'ouverture 'against privacy'#1, ce titre pourtant simple devient terriblement entêtant, et on n'apprécie que mieux plus loin, sur les autres morceaux, les brides de guitares tiraillées.
Pour ajouter un peu plus d'intensité et de corps à cet album on peut compter sur la voix de 'nathan willett'. Elle est à tour de rôle douce comme un agneau pour les petites mélodies blues ou folk et sur le fil du rasoir pour les titres plus tranchant.
Les titres ont du caractère et 'nathan' porte ses titres très haut, on peut s'en rendre compte avec 'every man i fall for'#9, c'est puissant et tout en retenu, on est un peu dans les montagnes russes, chute libre et apesanteur se côtoient, c'est assez particulier. Et que dire de 'relief'#12, le son est gras, nathan chante très haut (encore mieux que 'mika', celui là aussi si je le chope) pas comme une fillette mais presque et pourtant je suis le premier à me jeter sur le boitier (oh là je crois que j'ai acheté un album, cela faisait longtemps) pour chanter, faux immanquablement car trop haut pour mes cordes vocales, mais bon ce qui compte c'est d'y mettre toutes ses tripes, vive l'intensité du « song criant ».
alors du blues de la folk et du bon vieux rock je l'ai déjà dit, mais 'cold war kids' ne fait pas parti des groupes de rock qui surfent que la vague du post rock, ils le font. Oui les compositions semblent vieillottes, mais elle restent très actuelles. Merci donc aux américains pour ne pas copier nos amis anglais et leur vague de jeunes louveteaux plus portés sur le rock électronique. Ah c'est sûr qu'on ne peut pas en dire autant de notre rock hexagonal, faut dire que tant que johnny h. sera considéré comme un artiste rock, on avancera pas.
(en parlant de rock à la française, j'ouvre une petite parenthèse pour parler de 'manu' ex 'dolly', j'ai écouté l'album est c'est pas fameux, c'est du mauvais 'dolly', désolé, fermer la parenthèse).
Pour finir une petite note, un bon 15, ben oui j'ai acheté l'album je peux pas lui mettre moins.

1 commentaire:

  1. bon tu me l'as vendu ton disque, je vais écouter pour voir ;-)

    RépondreSupprimer